Event management

Dec 1, 2020, 19:10
L’ACC appelle les annonceurs à agir de manière responsable

L’ACC appelle les annonceurs à agir de manière responsable

23 mars 2020

L'ACC demande aux annonceurs – via l'UBA et BAM – de n’utiliser en aucun cas la crise du coronavirus comme excuse pour reporter structurellement le paiement de leurs événements déjà terminés, ainsi que le report de leurs événements annulés à l’automne et – si cela n’est pas possible – de rembourser les services rendus et éprouvés.

"Cher,

Il ne vous aura pas échappé que le secteur de l'événementiel est touché en plein cœur par l'actuelle crise du coronavirus. Le « live » n'existe en effet plus aujourd'hui !

La crise actuelle ne peut en aucun cas être une raison de reporter les paiements de façon structurelle.

Les bureaux d'événementiel, leurs fournisseurs et leurs partenaires auront besoin de leurs liquidités pour affronter les prochains mois. Beaucoup de ces fonds propres ont déjà été investis dans vos événements au cours des derniers mois.

Un paiement rapide des factures en attente pour les événements réalisés permettra de donner de l'oxygène au secteur maintenant !

Pouvons-nous compter là-dessus ?

La force majeure ne peut pas être une excuse pour annuler les événements contractés.

Il est essentiel que toutes les parties fassent tout leur possible pour limiter au maximum les conséquences lourdes de la crise du coronavirus.

Sauf dans le cas où cela serait impossible, pour des raisons très spécifiques et bien fondées, les événements prévus et contractés qui ont été annulés pour cause de force majeure devraient être reprogrammés, et de préférence à une date ultérieure en 2020. Le maintien en 2020 du chiffre d'affaires perdu pour cause de force majeure permettra de donner au secteur l'oxygène nécessaire dans les mois à venir !  

Si le client prend la décision souveraine d'annuler l'événement sans report, nous insistons pour que les prestations fournies et prouvées puissent être facturées et les frais encourus récupérés.

Pouvons-nous compter là-dessus ?

Les mesures de soutien actuelles des autorités offrent aujourd'hui un peu de soulagement...

L'aide que nous sollicitons auprès de vous offrirait toutefois une solide garantie pour demain...

Merci de votre collaboration !"

Johan Vandepoel

CEO ACC

Plus de ACC Belgium :