Associations

May 24, 2022, 21:45
L’Event Confederation réagit positivement au baromètre corona mais fait aussi part de ses préoccupations

L’Event Confederation réagit positivement au baromètre corona mais fait aussi part de ses préoccupations

24 janvier 2022

L’Event Confederation réagit positivement à l’annonce du baromètre corona, tout en soulignant que la tâche est loin d’être achevée. “Grâce au baromètre, il y a des perspectives pour le secteur de « l’événementiel en live », mais malheureusement pas assez pour le secteur en général”, telle a été la réaction officielle de la confédération.

Grâce au travail des cabinets, un baromètre a vu le jour. Les paramètres définitifs ne sont pas encore tout à fait clairs, mais une partie de notre secteur peut certainement se remettre au travail avec un baromètre en phase rouge. C'est une bonne évolution et les politiciens méritent nos remerciements.

Le secteur de l'événementiel devrait s'ouvrir pour ne jamais se refermer, nous devons sortir de cette phase de travail, mi-février la phase orange devrait être possible.

En tant que société, nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir d'ici la mi-février pour que des "événements intérieurs dynamiques" tels que des événements de réseautage et des concerts puissent également être organisés le plus rapidement possible.

A travers l'Europe, des pays comme la France, l'Angleterre et l'Irlande assouplissent les conditions pour les concerts en configuration debout, par exemple. Ici aussi, le gouvernement doit montrer sa confiance dans le fonctionnement professionnel du secteur et dans la discipline des participants et faire en sorte que nous atteignions rapidement la phase orange.

Nous demandons au commissariat corona de travailler avec nous de manière réaliste pour définir les normes dans les prochains jours, la position concurrentielle de nos entreprises ne doit pas souffrir du baromètre.

La ventilation va devenir de plus en plus importante dans l'ensemble de la société, donc aussi dans notre secteur. En tant que secteur événementiel, nous avons l'habitude d'anticiper, et c'est ce que nous allons faire maintenant en ce qui concerne les normes de ventilation. Nous nous référons à la consultation structurelle d'il y a quelques années concernant les normes DB, qui a fourni un modèle exploitable. Nous voulons être un partenaire constructif afin de structurer également la ventilation dans nos environnements, sous réserve d'une période de consultation et d’enquête, mais nous ne voulons pas être traités plus strictement que les autres milieux sociaux.

"C'est bien qu'il y ait un baromètre. Maintenant, nous devons discuter sérieusement des phases. Le début d'année est la meilleure période pour organiser des événements en intérieur, nous devons nous assurer qu'ils sont possibles dans le cadre du baromètre dès la Saint-Valentin. Nous sommes un secteur professionnel et il faut que les organisateurs et les visiteurs aient confiance en nous", déclare Bruno Schaubroeck, porte-parole de Event Confederation.

Compte tenu de l'incertitude persistante de la situation, le gouvernement devra mettre en place un vaste système de garanties publiques afin de s'assurer que les risques commerciaux pris par les entreprises du secteur événementiel soient couverts par les variations du baromètre. Nous espérons pouvoir discuter de cette question avec les cabinets prochainement.

Les mesures de soutien au secteur doivent être maintenues jusqu'à ce que la dernière entreprise soit à nouveau en activité et que le dernier freelance ait un emploi. Il va de soi que nous restons disponibles pour de futures consultations. Le secteur de l'événementiel veut trouver un moyen de sortir de cette situation.

Plus de Event Confederation :