Associations

Jun 7, 2020, 10:11
Crise du coronavirus : Les associations du secteur événementiel interpellent les ministres de l’Economie dans une lettre ouverte

Crise du coronavirus : Les associations du secteur événementiel interpellent les ministres de l’Economie dans une lettre ouverte

16 mars 2020

Ce mardi, l’ACC Corona Taskforce en charge de défendre les intérêts du secteur événementiel face à la crise du coronavirus, a publié une lettre ouverte, adressée aux ministres de l’Economie, Mme Hilde Crevits et M. Willy Borsus. Le groupe de travail, qui réunit les associations ACC Belgium, Febelux, B-esa et Becas, demande la prise de mesures concrètes pour l’ensemble des acteurs de la filière événementielle. Le secteur, qui totalise 3.200 entreprises et près de 80.000 travailleurs, est en effet au bord de l’asphyxie. Voici leurs demandes…

Monsieur le Ministre,

Dans l’attente de votre réponse à notre e-mail de vendredi dernier en annexe, concernant les mesures de soutien prévues pour le secteur événementiel, nous souhaitons par la présente faire une nouvelle proposition qui donnerait une impulsion forte au secteur une fois la crise terminée et qui ne coûterait pas d’argent à l’état aujourd’hui.

Nous demandons comme mesure de soutien concrète, la déductibilité fiscale à 100% de tous les événements organisés au cours des exercices 2020 et 2021 par une agence événementielle (reconnue). L’ensemble du secteur – les agences événementielles, les lieux d’événements, les entreprises de restauration, les fournisseurs et les indépendants - ressentiront l’impact positif de cette mesure simple mais claire.

Pourquoi cette mesure est-elle nécessaire ?

Notre secteur représente environ 3.200 entreprises et 80.000 employés, dont beaucoup sont des travailleurs indépendants et des freelances, qui sont tous actuellement au chômage technique et se retrouvent sans revenu.

Le secteur événementiel est une industrie qui travaille dur et nous veillerons à ce qu’en 2020 et 2021 le secteur travaillera plus que jamais pour absorber les dégâts. Mais nous ne pouvons pas le faire sans oxygène supplémentaire. C’est pourquoi nous proposons la mesure de soutien ci-dessus, qui ne coûtera guère au gouvernement, mais donnera au secteur une impulsion importante une fois la crise terminée.

Nos membres essaient en effet de déplacer autant que possible les événements dans un avenir proche, mais l’incertitude quant au moment où tout le monde peut reprendre le travail est actuellement encore très grande.

Le printemps est une période cruciale pour le secteur et personne ne sait combien de temps cette impasse peut durer. D’autant plus, notre secteur doit tenir compte d’un facteur de décalage. Dès lors  que nous sommes en mesure de reprendre l’organisation d’événements cela prendra en moyenne 6 à 8 semaines avant que ceux-ci puissent avoir lieu. Cela signifie que la plupart des entreprises et des indépendants percevront des revenus qu’après cette période. De nombreux événements sont actuellement reportés à l’automne avec comme conséquence  que la capacité arrivera très vite à saturation, ce qui entraînera à nouveau un manque à gagner important pour de nombreuses entreprises.

En tant que secteur fédérateur, nous souhaitons contribuer à redynamiser la société dans la période post-corona, avec des conséquences positives pour l’économie belge.

Aujourd’hui, nous tendons la main aux autorités fédérales et régionales belges afin de mettre à disposition nos connaissances et notre expertise logistique pour faire face à cette crise. Nos membres peuvent, par exemples,  aider à organiser des zones de désinfection dans les gares ferroviaires, aider à installer des tentes devant les hôpitaux, affiner les flux logistiques, concevoir des campagnes de sensibilisation, etc. Dans ce contexte également, nous vous invitons à nous considérer comme un partenaire constructif, prêt à vous aider en cas de besoin. 

Nous serions heureux d’entamer le dialogue avec vous sur les deux propositions ci-dessus et espérons avoir de vos nouvelles rapidement.

Cordialement,

 Johan Vandepoel

Plus de ACC Belgium BESA Febelux :