Event management

Oct 28, 2020, 1:38
Sound of Silence: 5 interventions d’urgence nécessaires

Sound of Silence: 5 interventions d’urgence nécessaires

21 septembre 2020

Après le black-out, Sound of Silence se concentre à nouveau pleinement sur l’avenir. Un avenir dans lequel on voit revenir au premier plan des événements, responsables et en toute sécurité. Une fête de mariage, une visite de parc d’attractions avec les enfants, un congrès fascinant : le secteur est prêt. Mais on a besoin du soutien du gouvernement pour le prouver. Vous pouvez aider en appuyant la demande de ces 5 mesures nécessaires.

Le groupe de pression SOS a communiqué ses points d’action aux négociateurs du secteur de l’événementiel. L’étude Deloite montre clairement que le besoin est urgent. Par conséquent, les 5 points d’action suivants :

1) Unité de commandement

Toute l’attention aujourd’hui se porte sur la quantité de public, tandis que les bourgmestres décident au final ce qui est et n’est pas autorisé. A Kortrijk, les « grands » événements sont déjà autorisés, à Namur une exposition n’est toujours pas autorisée. Nous avons tous soif de divertissement et de contacts sociaux. Nous avons besoin d’un signal clair qui s’applique à l’ensemble du pays.

2) Extension de l’accord bancaire

Grâce aux mesures de soutien, nous avons pu continuer à travailler « en coulisses ». Mais pour que le secteur puisse rester debout, de manière pérenne, il en faut plus. Nous demandons que les accords bancaires soient prolongés 6 mois après le redémarrage des grands événements.

3) Extension de la loi sur le chômage technique et/ou temporaire

Jusqu’à ce que nous puissions à nouveau travailler à plein rendement, une partie des employés du secteur événementiel est à la maison. Ce sont tous des gens passionnés, avec des rêves et avec des familles. Ne les laissez pas au frigo. En prolongeant le chômage technique et/ou temporaire, ils pourront garder la tête hors de l’eau.

4) Plan de relance pour le secteur

Prêt, attention et…action ! Nous, nous sommes prêts. Nous attendons juste un signal de départ. Une perspective. Un plan d’action clair pour le redémarrage de notre indispensable et bien-aimé secteur événementiel. Asseyons-nous ensemble autour de la table pour élaborer un plan de relance clair et puissant.

5) Un EventMaster

Nous demandons la nomination d’un EventMaster. Un interlocuteur permanent ayant une parfaite connaissance de la situation actuelle. Il deviendrait conseiller du gouvernement Flamand. Après avoir soigneusement cartographié le secteur, il serait un personnage clé du redémarrage. Un maillon fort essentiel dans l’unité du secteur événementiel.