Décors & Stands

Dec 12, 2019, 3:46
Table ronde décoration et mobilier (partie 2) : Last-minute, opportunité manquée ?

Table ronde décoration et mobilier (partie 2) : Last-minute, opportunité manquée ?

10 juillet 2019

Pendant notre table ronde, nous avons également abordé les demandes de dernière minute. Des demandes qui éveillent des sentiments partagés. Si on a encore le matériel en stock, il est fourni avec plaisir, mais d’un autre côté, on a le sentiment qu’on aurait pu avoir un meilleur résultat si on avait été consulté plus tôt.

Bo Bettens : “Les clients sont habitués à ce qu’on dise oui à tout. Nous sommes donc constamment confrontés à des demandes de dernière minute ou des modifications de dernière minute dans un projet en cours. Mais c’est propre à notre secteur.”
Aurélie Hendrickx : “L’idéal, c’est les agences événementielles arrivent dès le départ avec un concept solide et en ayant déjà réfléchi à la décoration. Quand elles font ça dès la première phase et le soumette à leur client, celui-ci est en outre plus sûr de son choix. Si c’est laissé ouvert et que le client vient jeter un œil pendant la préparation, il peut encore dire ‘peut-être dans une autre couleur’. On peut éviter ça en allant plus dans les détails lors de la préparation. Même si je comprends bien que ce n’est pas toujours évident - surtout en phase de pitch.”
Bo Bettens : “Quand on nous soumet les demandes plus tôt, il y a plus de possibilités. Pas seulement en termes de choix pour les applications et les matériaux mais aussi parce qu’on peut réfléchir plus longtemps et davantage en termes de budget.”
Pieter Lecluyse : “Il faut essayer de nous impliquer plus tôt dans le processus. Parfois, le concept est déjà peaufiné dans les détails quand on vient nous voir et alors on se trouve face à certains problèmes, par exemple de stabilité. Cela peut facilement être évité en nous impliquant plus tôt.”
Bo Bettens : “C’est très mitigé. Nous nous profilons comme étant capables de livrer rapidement, et nous le faisons. Mais je pense qu’il serait bon que les mentalités changent, pour faire intervenir la décoration plus rapidement dans le processus. Ce serait avantageux pour les clients comme pour les agences événementielles. Parce que cela ouvrirait davantage de possibilités.”

“Quand on nous soumet les demandes plus tôt, il y a plus de possibilités." - Bo Bettens

S’impliquer dans le volet créatif

Bien que les entreprises autour de notre table soient des as de la logistique, elles peuvent apporter bien plus que la simple livraison de matériel. Elles s’impliquent volontiers dans les réflexions pour atteindre un meilleur résultat final.
Bo Bettens : “La créativité est tout dans notre secteur. La créativité des clients et l’innovation des fournisseurs. J’aimerais appeler tout le monde à oser être créatif et à le rester. Sortir des sentiers battus, faire des associations... Les idées créatives viennent en premier lieu de nos clients mais nous sommes ravis de participer.”
Aurélie Hendrickx : “Cela cadre dans la démarche accrue de coopération, qui vise à atteindre ensemble un meilleur résultat. Réfléchir ensemble à comment positionner les choses, faire des croquis…”
Herbert Cordons : “Les gens voient énormément de choses aujourd’hui. Notamment grâce aux réseaux sociaux. Ils voient de magnifiques photos prises à l’étranger. Parfois de projets ayant des budgets tout à fait différents. Et ils les utilisent comme référence…”
Bo Bettens : “Mais créativité ne rime pas forcément avec budget faramineux. Au contraire. Un des plus beaux exemples de créativité, c’est de créer quelque chose de très beau avec quelque chose de très simple. On voit régulièrement de très beaux exemples chez nos clients. En trouvant d’autres utilisations à un produit ou un matériau existant. C’est stimulant, je trouve. À mes yeux, c’est réconfortant pour le secteur de savoir que la créativité n’est pas tributaire de la taille du budget.”
Aurélie Hendrickx : “Nous ne faisons pas vraiment d’event styling. En fonction des attentes, nous pouvons toutefois proposer certaines choses, éventuellement avec un mood board. Les clients ont alors une idée des matériaux qui pourraient correspondre à leur package. Les clients récurrents connaissent évidemment mieux l’assortiment. Mais pour eux aussi, il est intéressant de pouvoir proposer une alternative. Car les agences événementielles et les traiteurs reviennent souvent vers les mêmes matériaux.”
Bo Bettens : “La créativité est la clé. D’un autre côté, on peut aussi s’égarer parmi l’étendue des choix. Alors il est important de pouvoir les inspirer. Nos clients arrivent souvent avec une idée créative ou un rêve. Vous devez alors réfléchir avec le client et lui proposer plusieurs options dans ce sens.”
Aurélie Hendrickx : “Être présent sur les réseaux sociaux est crucial pour nous. Il faut pouvoir montrer ses matériaux en situation. La plupart des gens ont du mal à se faire une idée de ce que va donner une chaise dans un cadre événementiel, par exemple. Le visuel a gagné en importance et en tant que fournisseurs, nous devons nous adapter à la situation.”

Experience Magazine a voulu connaître les tendances et défis qui rythment actuellement le secteur décoration et mobilier. À Malines, nous avons rassemblé autour de la table Bo Bettens de ShowTex, Herbert Cordons de Classic Design Rental, Aurélie Hendrickx de Goldfish Party Rental et Pieter Lecluyse de beMatrix pour un débat passionnant.