Décors & Stands

Dec 12, 2019, 5:29
Table ronde décoration et mobilier : “Compromis entre tendance et faisable”

Table ronde décoration et mobilier : “Compromis entre tendance et faisable”

01 juillet 2019

En 2019, les fournisseurs de décoration et mobilier ne se contentent plus de livrer leurs matériaux puis de venir les rechercher, bien au contraire. Si vous voulez tirer le maximum de votre événement, créativement parlant, incluez-les absolument dans vos discussions. Ce sont effectivement leurs matériaux qui vont aider à donner corps à votre histoire.

Experience Magazine a voulu connaître les tendances et défis qui rythment actuellement le secteur décoration et mobilier. À Malines, nous avons rassemblé autour de la table Bo Bettens de ShowTex, Herbert Cordons de Classic Design Rental, Aurélie Hendrickx de Goldfish Party Rental et Pieter Lecluyse de beMatrix pour un débat passionnant.

La décoration et le mobilier apportent la touche finale à la finition d’un site événementiel. Ces fournisseurs sont essentiels pour le cachet d’un événement. Leurs matériaux doivent donc être de qualité et tendances. Mais aussi pratiques, de préférence.
Aurélie Hendrickx : “Au niveau matériel, en tant que fournisseur, vous devez offrir un mix entre tendance et classique. Vous devez oser participer au lancement d’une tendance en fonction de ce que vous pensez qui va plaire aux clients. Mais vous avez toujours besoin de basiques aussi, comme par exemple une chaise classique pour les congrès. Il faut donc trouver un compris entre ce qui est tendance, nouveau et sympa d’un côté et ce qui est faisable de l’autre.”
Herbert Cordons : “Nous, au niveau mobilier, nous nous en tenons aux pièces emblématiques et nous essayons de proposer des classiques. Mais aussi de l’originalité. C’est un gros investissement mais c’est une vision à long terme. Ces meubles classiques peuvent être combinés à des accessoires plus tendances.”
Bo Bettens : “Le textile est beaucoup plus flexible au niveau des tendances. En combinant les textiles ou en jouant sur la lumière, vous pouvez faire changer un rideau de forme et donc créer différents cachets et donner plusieurs vies aux matériaux. On peut façonner l’apparence d’une salle avec le textile et déterminer le cachet d’un événement. C’est un aspect à ne pas sous-estimer. Souvent, on pense essentiellement aux rideaux noirs pour masquer certaines choses. Mais on peut faire tellement plus, créativement parlant.”
Aurélie Hendrickx : Ce n’est pas évident de prédire les futures tendances. Il faut savoir prendre des risques calculés. Qu’est-ce qui va rester, ou pas ? Il est important de pouvoir continuer à utiliser un objet, une fois que le gros de la tendance est retombé.”
Herbert Cordons : “Il ne faut pas non plus vouloir suivre toutes les tendances. Nous avons laissé passer les tendances comme l’or et le cuivre. Ce type de tendance dure maximum deux ans. Et une fois que ça arrive chez IKEA, c’est déjà trop tard. Car vous ne pouvez plus justifier votre important investissement. Notre choix de certains matériaux est motivé par un aspect pratique. Chaque mètre carré d’espace de stockage et de transport coûte de l’argent, donc nos matériaux doivent être au maximum empilables. Le poids est également important pour les camionnettes et les camions, car les contrôles sont stricts.”

"Il faut donc trouver un compris entre ce qui est tendance, nouveau et sympa d’un côté et ce qui est faisable de l’autre.” - Aurélie Hendrickx

Gestion intelligente du stock

Les entreprises de mobilier et de décoration feront toujours de leur mieux pour trouver une solution pour leurs clients. Y compris pour les grands événements et les grosses quantités.
Aurélie Hendrickx : “Quand certaines pièces sont particulièrement populaires et que le client veut en louer une plus grande quantité que ce que nous avons en stock, nous essayons toujours d’imaginer une solution. Parfois, nous agrandissons le stock en conséquence, mais ce sont bien entendu des accords qu’il faut passer longtemps à l’avance. Si vous n’avez qu’une semaine, il n’est vraisemblablement plus possible de lancer la production et la livraison.”
Herbert Cordons : “Il existe bien une certaine collégialité, on peut parfois compter sur les collègues pour certaines grandes quantités mais ce n’est pas toujours possible. Les chaises, par exemple, doivent toutes être identiques. Vous ne pouvez pas avoir 700 chaises d’un modèle et 300 chaises d’un autre. Cela nuit à la beauté de l’ensemble.”
Aurélie Hendrickx : “Pour tout ce qui est verre, c’est plus facile. Mais pour les chaises, il existe aujourd’hui tellement de finitions qu’il est difficile de collaborer à ce niveau.”
Pieter Lecluyse : “Quand notre stock de location est insuffisant, nous pouvons compter sur un réseau international. Quand notre stock belge est épuisé, nous pouvons puiser dans les stocks à l’étranger. Nous voulons évoluer vers une sorte de système de pool, pour que plus personne ne doive refuser de contrat car son stock est épuisé.”

"Chaque mètre carré d’espace de stockage et de transport coûte de l’argent, donc nos matériaux doivent être au maximum empilables." - Herbert Cordons