Event management

Nov 29, 2020, 20:44
Les entreprises du secteur événementiel font preuve de solidarité en cette période de crise

Les entreprises du secteur événementiel font preuve de solidarité en cette période de crise

23 avril 2020

Une grande vague de solidarité anime actuellement le secteur événementiel belge. Comme le montrent plusieurs nouveaux résultats issus de la grande enquête menée par le centre d'expertise Publieke Impact de la Haute École Charlemagne. Plus d'une société sur trois est prête à utiliser ses connaissances, son expertise et son matériel pour aider les autres, ou le fait déjà. L’enquête indique également qu'un nombre croissant d'acteurs du secteur souhaitent unir leurs forces pour créer une alliance solide.

Fin mars, le centre d'expertise Public Impact de la haute-école KdG a sondé 1.119 professionnels de l'événementiel belge. Le secteur désire contribuer à la lutte contre le coronavirus. L'étude a montré qu'une série de sites événementiels ont mis ou mettront leurs espaces à disposition pour créer des unités de triage de patients ou des hôpitaux auxiliaires. En juin, plusieurs halls d'exposition accueilleront également des examens scolaires. De leur côté, des entreprises de logistique épaulent les services médicaux pour la livraison et le transport, et confectionnent des masques. Des sociétés audiovisuelles apportent elles aussi leur assistance, plaçant notamment des écrans d'information dans les hôpitaux. D'autres encore proposent  leur  aide (gratuite), pour fournir des conseils en matière de communication de crise et de diffusion d'informations et sensibilisations.

Naissance d'une association chapeautant l'ensemble de l'événementiel

“Notre étude révèle que 51% des 700 organisateurs d'événements de Belgique et 72% des 2.500 sous-traitants actifs dans le secteur événementiel n'étaient pas encore affiliés à une association à la fin du mois de mars," explique Christine Merckx du centre d'expertise. “Depuis le début de la crise du coronavirus dans notre pays, beaucoup de choses ont toutefois changé à ce propos. Ces dernières semaines, on a assisté à de nombreuses adhésions de professionnels à l'une des différentes fédérations du secteur. On note également que les acteurs de la filière sont plus disposés à se positionner comme un seul secteur depuis le début de la crise, et à se regrouper au sein d'une seule et même fédération générale."

“La solidarité est essentielle en cette période difficile, surtout entre les différentes associations professionnelles de l'événementiel," postait BESA sur les réseaux sociaux au début du mois d'avril. “Il est important que nous nous profilions comme un seul secteur, non pas sous forme de dizaines de sous-secteurs fonctionnant différemment," expliquait dans Eventnews Jo Pauly, directeur de la société de production audiovisuelle Visual Solutions.

Johan Vandepoel, CEO d'ACC Belgium, souligne l'importance d'une fédération générale et nationale pour le secteur événementiel: “Nous avons fondé l'Alliance of Belgian Event Federations à la mi-mars. Elle réunit les associations professionnelles ACC Belgium, BESA, BECAS/UPT et Febelux. Celles-ci représentent respectivement les organisateurs, les sous-traitants, les traiteurs et les sites événementiels accueillant des événements publics, institutionnels, B2B, B2E, de même que des salons et des congrès.

Aujourd'hui, la nouvelle Alliance couvre aussi l'association belge des spectacles (BSV), la Fédération des festivals de musique de Flandre (FmiV), l'association des Meeting Professionals (MPI), le Secteur Culturel (STEPP) et les Wedding Planners. Cette collaboration est par ailleurs soutenue par Toerisme Vlaanderen et EventFlanders”.

Plus de Febelux Becas ACC Belgium BESA :