Event Destinations

Oct 28, 2020, 3:37
Le tourisme interne: un tremplin pour se rétablir des effets socio-économiques de la pandémie de COVID-19

Le tourisme interne: un tremplin pour se rétablir des effets socio-économiques de la pandémie de COVID-19

14 septembre 2020

Tandis que les restrictions sur les voyages commencent à être assouplies à l’échelle mondiale, les destinations partout dans le monde s’attachent à développer le tourisme interne, et nombreuses sont celles qui ont pris des mesures incitatives pour encourager les voyages à l’intérieur du pays. D’après l’Organisation mondiale du tourisme (OMT), le tourisme interne devrait reprendre plus vite que les voyages internationaux, ce qui en fait, pour les pays développés et les pays en développement, un tremplin intéressant pour se rétablir des effets économiques et sociaux de la pandémie de COVID-19.

Étant donné l’importance du tourisme interne, l’institution spécialisée des Nations Unies pour le tourisme a fait paraître la troisième de sa série de notes d’information sur le tourisme et la COVID-19 : Comprendre le tourisme interne pour en exploiter le potentiel. D’après les données de l’OMT, on a recensé en 2018 environ 9 milliards de voyages de tourisme interne dans le monde, soit six fois plus que le nombre des arrivées de touristes internationaux (1,4 milliard en 2018). La publication décrit la façon dont les destinations dans le monde prennent activement des mesures pour développer le tourisme interne, par exemple en offrant des vacances en prime aux salariés ou des coupons et autres encouragements à voyager à l’intérieur du pays.

Le tourisme interne comme moteur du redressement

Le Secrétaire général de l’OMT, Zurab Pololikashvili, a déclaré : « L’OMT s’attend à ce que le tourisme interne reparte plus vite et avec plus d’intensité que les voyages internationaux. Vu son ampleur, le tourisme interne pourra aider de nombreuses destinations à se remettre des impacts économiques de la pandémie tout en permettant de sauver des emplois, de protéger les moyens d’existence et de retrouver aussi les bienfaits sociaux apportés par le tourisme. »