Event Destinations

Jun 6, 2020, 13:40
Goûtez à la culture nomade moderne dans la région d’Almaty

Goûtez à la culture nomade moderne dans la région d’Almaty

05 mars 2020

Une destination originale pour un teambuilding ou un incentive ? Le Kazakhstan est à tout le moins un choix hors du commun, qui surprendra tous les participants. Car ce pays d’Asie centrale a énormément à offrir. De magnifiques paysages, une cuisine savoureuse et une culture nomade particulièrement sympathique. Venez faire connaissance avec la région d’Almaty…


20191014 104133

Almaty a été la capitale du Kazakhstan jusqu’en 1997. La ville se trouve à l’extrémité sud-ouest du pays, près de la frontière avec le Kirghizstan et la Chine. Cette proximité avec la Chine a été une des raisons pour lesquelles la capitale a été transférée il y a un peu plus de vingt ans à Astana, qui se nomme aujourd'hui Nur Sultan. Ce transfert reflétait également une volonté de mieux répartir la population. Almaty, ou Alma-Ata, signifie littéralement ‘riche en pommes’. Autrefois, plusieurs zones de la ville étaient recouvertes de vergers et aujourd'hui encore, la pomme est très présente dans la région, qui a même sa propre variété, l’Aport, une pomme rouge de bonne taille.

Paradis des sports d’hiver

20191014 153130

Même en Asie centrale, une capitale comme Almaty – qui compte environ 2 millions d’habitants – n’échappe pas aux incontournables de toutes les grandes villes : centres commerciaux, chaînes d’hôtels et même Starbucks et McDonald’s. Mais heureusement, il reste encore énormément d’éléments culturels authentiques qui donnent à la ville un caractère unique. La ville est entourée par une impressionnante chaîne de montages, qui forme une toile de fond exceptionnelle. Ces montagnes sont aussi un atout de taille pour la région, qui compte de nombreuses stations de ski. Située à environ une heure de la ville, la Medeo Skating Rink, la plus haute patinoire au monde, attire énormément de monde. Nous prenons le téléphérique pour nous rendre au domaine de Shymbulak, qui offre 20 km de piste de ski et de snowboard entre 2.200 et 3.200 m d’altitude.

Cathédrale emblématique

20191014 182706

De retour en ville, nous visitons l’Ikhlas Museum, où nous nous initions à la musique traditionnelle kazakhe. Le musée expose plus de 1000 pièces musicales, dont certaines remontent au 17ème siècle. Les instruments nationaux les plus populaires au Kazakhstan sont le kobyz, un instrument à deux cordes en crin de cheval, et le dombyra, un luth avec un très long manche. Situé à deux pas du musée, le Parc des 28 gardes de Panfilo est un des parcs les plus populaires d’Almaty. Créé au 19ème siècle, il a été rebaptisé en 1942 en l'honneur des héros qui ont protégé Moscou du fascisme. Au centre du parc se trouve un impressionnant monument de soldats gigantesques. Une centaine de mètres plus loin se dresse le bâtiment le plus photographiée d’Almaty, la Cathédrale de l’Ascension. Du haut de ses 56 mètres, c’est un des bâtiments en bois les plus élevés au monde. Et il a une particularité singulière : aucun clou n’a été utilisé pour sa construction. L’intérieur de la cathédrale, où se tiennent des services religieux russes orthodoxes, est décoré de splendides fresques murales et de plafonds ornementés.

Vue panoramique sur la ville

20191014 191812

La place devant l’imposant Palais de la République se nomme Abay Square. Au-dessus de la place trône le Kazachstan Hotel, un bâtiment singulier qui semble porter une couronne. Une autre halte à ne pas manquer en ville : Kok Tobe (ou montagne verte). Depuis un point de vue à 1110 m d’altitude, accessible en téléphérique depuis l’angle d’Abay Square, on peut y admirer une vue panoramique sur la ville. Vraiment à conseiller, surtout le soir. Tout au-dessus, on trouve aussi un modeste parc d’attractions. Pour ceux qui aiment vraiment prendre de la hauteur, vous pouvez grimper dans la grande roue pour élargir encore la vue sur le contrebas. Vous pouvez aussi tester le Fast Coaster, une montagne russe à flanc de colline qui atteint 45 km/h.

Paysages sauvages

Valley of the Castles

Le deuxième jour de notre séjour, nous partons à 200 km de la ville pour visiter le parc national Charyn. Nous faisons d’abord halte au Canyon de la Lune, un paysage lunaire qui semble tout droit sorti d’un film Star Wars. Une balade dans la Vallée des Châteaux est également un must absolu. Cette réplique en plus petit du Grand Canyon au Colorado doit son surnom à ses formations rocheuses en forme de tour, qui donnent de superbes photos. Nous sommes ici très loin de la ville, et il y a véritablement un monde de différence. Nous sommes face à des paysages bruts et souvent sombres, qui longent une route qui semble s’étirer à l’infini à travers cet espace ouvert. La prudence est néanmoins de mise car on y croise de gigantesques troupeaux de chevaux ou de vaches qui ont leurs propres règles de circulation. Notre chauffeur a dû donner un solide coup de frein pour éviter une collision.

Abondance et tradition

20191016 135530

L’hospitalité est une des caractéristiques typiques du peuple kazakh. Dans un des villages, nous sommes accueillis à bras ouverts par une famille locale qui nous invite dans sa yourte – une tente traditionnelle ronde principalement utilisée par les peuples nomades. Nous y assistons à une démonstration de chant et de danse traditionnels du Kazakhstan. Nous avons aussi la chance d’entendre jouer du dombyra. La culture gastronomique kazakh peut être facilement résumée en un mot : abondance. La tradition veut que les invités ne doivent manquer de rien, ce qui veut dire qu’on est accueilli par une table chargée de victuailles. Ici, pas d’assiettes individuelles mais de grands plats où chacun se sert dans un esprit de partage. À peine attablés et alors que vous vous dites “comment va-t-on manger tout ça ?”, d’autres plats arrivent de la cuisine. Chaque centimètre carré de la table est littéralement recouvert. L’un des plats nationaux est le Beshbarmak, une préparation à base de pâte, de viande de cheval, d’oignon et d’herbes aromatiques. Sur la table, on trouve aussi des Baursaks, des sortes de beignets typiques du pays, de la salade fraîche et des friandises orientales.

Lacs époustouflants

20191016 153028

Le troisième jour, nous retournons dans les montagnes pour un parcours à l’aventure en jeep le long d'une rivière, que nous sommes même amenés à traverser. Cette randonnée en montagne nous mène à 2.000 m d’altitude, où nous découvrons un des lieux les plus enchanteurs et étranges à la fois de tout notre séjour : le lac Kaindy. Ce lac est apparu au début du siècle dernier suite à un glissement de terrain. Sa particularité, c’est que les arbres que se trouvaient à l’endroit du lac pointent toujours à travers la surface de l’eau (‘kaindy’ signifie d’ailleurs littéralement ‘profusion de bouleaux’). S’ajoute encore à ce phénomène naturel une eau couleur bleu azur tout à fait remarquable, qui rend magnifiquement bien en photo. Dans le même parc national, on trouve aussi les lacs Kolsay, trois lacs ceints par des montagnes et des forêts et qui culminent à 1800, 2250 et 2700 m au-dessus du niveau de la mer. C’est un cadre qui se prête parfaitement à la randonnée et même aux promenades à cheval.

Culture nomade

20191017 123300

Notre dernière journée au Kazakhstan débute par une visite à l’ethno-village The Huns. Ce petit village vous propose découvrir les traditions nomades de la population ethnique du Kazakhstan. Les nomades se déplaçaient généralement quatre fois par an à la recherche de pâturage frais pour leur bétail. Au village, nous apprenons comment construire une yourte, arçonner la laine et comment filer. Ensuite, nous assistons à une spectaculaire démonstration de jeux nomades. Au ‘Kyz kuu’, un garçon doit essayer d’embrasser une fille... alors qu’ils sont tous les deux à cheval et l’‘Atpen audaryspak’ est un jeu de lutte à cheval.

Terminer en beauté

20191017 102405

Le Bazar Vert est le plus ancien marché d’Almaty, son histoire remonte à 1875. Les échoppes sont richement achalandées de fruits et légumes frais : concombres, tomates, chou, pommes de terre, pommes, poires, fraises, framboises, pêches, mais aussi pastèques et fruits séchés. On y trouve aussi les spécialités nationales, comme les baursaks et d’autres friandises. Et on peut y déguster du lait de jument et de chamelle mais l’honnêteté nous commande de dire qu’à en juger par les visages de ceux qui y ont goûté, cela n’a pas fait l’unanimité. Un voyage au Kazakhstan se doit de s’achever sur une note festive. Musique et vodka sont incontournables dans ce genre de situation. Lors du dîner de clôture, nous avons eu droit à une démonstration de deux chanteurs de gorge et un peu plus tard, le groupe a pu s’essayer aux instruments locaux comme le dombyra et le kobyz. Au début, c’est un peu embarrassant mais sans même vous en rendre compte, vous vous retrouvez à jouer tous ensemble une chanson kazakhe. Un beau moment qui resserre les liens du groupe à la fin du voyage.

Accueil professionnel

20191017 191929

Ces dernières années, Almaty a énormément investi pour pouvoir offrir un accueil professionnel aux groupes étrangers. Les nouvelles infrastructures se sont multipliées et le pays a mis en place un régime de visa plus souple (les voyageurs belges n’ont pas besoin de visa pour un séjour de moins de 30 jours, ndlr.). La capacité d’accueil hôtelière progresse aussi constamment, notamment avec l’arrivée de nouveaux établissements de Doubletree, Novotel Business, Holiday Inn et Kempinski. Pour l’encadrement des incentives de groupe, Global Air DMC se profile comme un partenaire de choix, avec une solide expérience en Asie centrale. Ils nous ont offert un accompagnement professionnel à chaque moment du séjour : du guide parlant un anglais parfait – et qui était aussi une véritable encyclopédie vivante – aux chauffeurs 4x4 expérimentés. Si vous cherchez une destination qui change pour votre prochain incentive, Almaty est un choix que vous pouvez faire les yeux fermés. Offrez-vous un séjour qui ne manquera pas de vous surprendre.