Benelux Event Awards

Oct 23, 2020, 4:04
L'organisation des BEA Awards n'envisage pas de report de l'événement

L'organisation des BEA Awards n'envisage pas de report de l'événement

09 mars 2020

Dans un contexte de reports, réorganisations et annulations d'événements publics et d'entreprise, les organisateurs des BEA Awards ont décidé de maintenir l'organisation de leur événement ce 25 mars à Malines. Voici pourquoi.

Schermopname 45

Le secteur des événements d'entreprise n'échappe pas aux réactions causées par l'épidémie de coronavirus en Europe. Cette semaine, les associations professionnelles qui l'encadrent ont déjà lancé plusieurs appels au calme, à la concertation et à l'objectivité. Une attitude suivie par les organisateurs des BEA Awards, l'événement annuel dédié aux événements d'entreprise et institutionnels.

"La situation évolue de jour en jour, mais à la lecture des informations officielles dont nous disposons à l'heure actuelle, nous n'envisageons pas de report des BEA," commente Jean-Paul Talbot, l'un de ses coorganisateurs. "Au contraire. Notamment parce que les BEA constituent la journée-phare d'un secteur d'activité qui joue un rôle majeur dans la société et l'économie belge*."

Pour les organisateurs, le tagline des BEA - 'Share the Spotlight 2.0' – est même plus indiqué que jamais.

"A l'origine, ce tagline insistait sur l'importance des rôles joués par chacun dans la filière," poursuit Bert Knuts, coorganisateur des BEA Awards et président de l'Expert Center Event Marketing de l'ACC Belgium. "Aujourd'hui, il s'inscrit comme une prise de position pour tout le secteur. C'est une opportunité exceptionnelle de montrer que nous ne versons pas dans la panique et l'hystérie collective. Avec l'ACC Belgium, nous travaillons d'ailleurs sur une campagne d'information positive sur l'organisation d'événements en toute sécurité dans la situation actuelle. Nous en appelons aussi à la prise de décisions rationnelles et proportionnelles."

L'événementiel est un secteur qui a traversé plusieurs crises ces dernières années. Crise économique il y a 10 ans, puis climat terroriste en 2016 et crise sanitaire aujourd'hui. Pour les entreprises et les pouvoirs publics, l'événementiel est un vecteur incontournable de communication, de fédération, de sensibilitation, d'information, etc. Intrinsèquement résilient, l'événementiel survivra donc à cette nouvelle épreuve.

"Par contre, on peut s'interroger sur l'impact qu'aura cette crise du coronavirus sur les 80.000 emplois du secteur, dont la moitié sont qualifiés d'occasionnels. Ces emplois prennent majoritairement la forme de PME et de TPE, d'indépendants, de free-lances et d'intermittents qui n'ont pas nécessairement la solidité financière suffisante pour faire face à une crise qui perdure. Quel indépendant ou quelle TPE pourrait se passer de revenus pendant trois mois, par exemple?," s'interrogent les organisateurs.

"Il est dans l'intérêt de tous que cette crise ne perdure pas et que les activités événementielles – et les autres activités économiques - puissent reprendre leur cours normal le plus rapidement possible. Dans un contexte de sécurité et de bien-être garantis. Maintenir la date des BEA au 25 mars envoie donc cette année un double message, partagé par la soixantaine de partenaires, entreprises et indépendants, impliqués dans son organisation. Le premier est que nous irons jusqu'au bout pour démontrer qu'il est possible d'organiser des événements en toute sécurité malgré le contexte actuel. Le second est que les BEA Awards sont représentatifs de tout un secteur et qu'avec les associations sectorielles qui l'entourent, ils entendent défendre les intérêts de chacun, des multinationales aux artistes en passant par les agences d'événements."

À défaut d'interdiction officielle, les BEA Awards se tiendront à Malines le 25 mars 2020.

Plus de BEA Awards :